Bienvenue sur ce site principalement dédié à la rencontre avec les Libellules de France et d'Ailleurs.
Qui n'a jamais été émerveillé par leur beauté? Recensements, découvertes, discussions, explications et photographies de qualité sont nos objectifs pour vous faire aimer ces robots vivants!
Pour publier
vos photos ici, lire les
Conditions de Publication
et contacter Noushka ici: noushka321@gmail.com

Welcome to this blog dedicated to the Dragonflies of France and elsewhere. Who hasn't felt in awe by their beauty? Census, discoveries, talks, explanations and quality photographs are the main objectives here!
To publish your dragonfly photos here, read the Publishing Conditions and contact Noushka at the link above.

18 oct. 2017

Vols au vent...


Aeshna mixta
Migrant Hawker


Vols, parce que c'en sont, et vent parce qu'il y en avait, de bonnes rafales,
autour de 40 km/h ! Tout compte fait, quand il y a du vent, autant shooter
les libellules en vols, ce n'est guère plus compliqué... Je plaisante bien sûr...
Avec le vent, il y avait le soleil en mode intermitences, mais comme
depuis l'an passé je sais où trouver les Aeschnes mixtes en ponte, cela
vaut bien un effort... Les mâles (un seul au début, puis deux, voire trois...)
tournent sans cesse autour d'un ou deux massifs de massettes,
le manège débute vers 15 h, et avant 17 h c'est fini, fermeture !
Parfois une femelle déboule d'on ne sait où, et se fait enlever,
ou une autre vient pondre, ou arrive en cœur copulatoire...
Et parfois un mâle se pose quelques instants,
s'accordant un peu de repos...
Images du 14 septembre.













Morikan


14 oct. 2017

Big Blue 3...


Aeshna cyanea
Southern Hawker


Comme leurs cousines Aeshna mixta, elles se font un peu désirer
en cette fin de saison, mais elles sont encore présentes jusqu'à fin octobre,
voire plus, donc tous les espoirs sont permis... Les clichés qui suivent,
de fin août et début septembre, méritent quelques commentaires.
La première image : une femelle en ponte dans une mini-mare forestière,
environnement chargé, mais il faut faire avec ma bonne dame,
la suivante une autre femelle en ponte... sur mon genou !
J'ai déjà observé ces comportements curieux : l'an passé,
déjà une tentative de ponte sur mon genou,
et l'année précédente, c'était carrément sur mon poignet !
Les trois images suivantes : encore une femelle brièvement rencontrée
en bordure d'allée forestière, pas mal le camouflage,
et les trois dernières images : mâles en vol. Vous remarquerez
sur la première des sortes "d'images fantômes" derrière les ailes :
j'ai découvert sur mon boîtier une fonction qui permet, en ISO élevés,
de combiner 3 images, de façon à réduire le bruit... Mais pas concluant
sur sujet en mouvement, ici les ailes ! Image pour l'anecdote...












Morikan


12 oct. 2017

Crouche-crouche ! (1)

Féroces ces petites bêtes là ! Un vol de quelques secondes et crac, une bestiole dans la gargamelle !
Lestes congener femelle.




Burppp ! Elle a tout glouti !

10 oct. 2017

Mâle et femelle, donc Mixte...


Aeshna mixta
Migrant Hawker

Je comptais agrémenter ma fin de saison avec cette belle Aeschne
que j'avais trouvé très coopérative l'an passé, mais déception :
la belle se faisait désirer ! Il est vrai que l'an passé je l'avais rencontrée plus tard,
vers le 20 septembre... Mais cette saison si elles ont été là plus tôt, c'est
en plus petit effectif, et de plus la météo faisait grise mine en ces temps-là.
Quand même réussi à trouver deux mâles volant en recherche de fiancée,
et une fiancée pondant dans le même massif de massettes.
Et mixta ne signifie pas un quelconque mélange des sexes,
mais juste le mélange des couleurs bleu et brun de l'abdomen.
Images des 31 août et 4 septembre.










Morikan


7 oct. 2017

Pour une fois...

...voila un Æshna coopératif ! En plein midi, à même pas 10 mètres de la porte de la cuisine, il me passe sous le nez et s'accroche à cette branche. On laisse la tronçonneuse pour le 300 (1 et 2)...l'animal reste tranquille, passons au 90 !
Æshna umbrosa ou Æschne des pénombres.

 Petit coup de balais sur les mirettes.






5 oct. 2017

Les indépendistes catalans!

Oui mais eux ne font pas entendre leur voix!

Catalogne, 29/09/2017
Nikon: D500 + 200/500 mm


Tranquilles, autour de mon point d'eau habituel, j'ai pris le temps de faire ces quelques clichés en milieu de journée entre 2 affûts piafs. J'ai recherché les fonds autant que possible.

Le roi, Anax parthenope, est maître en cette fin de saison. L'espèce est très active, les mâles sont en perpétuels déplacements pour trouver ou s'arracher une femelle, et les cœurs se forment puis disparaissent au loin dans la roselière, à mon grand dam:



Surprise... une vieille femelle Trithemis annulata traine encore dans les parages; pas vu d'autres individus, pas même un mâle:



Encore beaucoup de Crocothemis erythraea par contre, mais de très rares formations de cœurs copulatoires:



Et enfin, une dame Sympetrum fonscolombii, un poil balafrée: 




Noushka

3 oct. 2017

La vie en bleu.

Pas facile d'approche celui-là, une chance qu'il est facile à suivre avec les teintes automnales. J'aime bien la dénomination de sa famille en espagnol "Caballito del diablo". Il a, à vrai dire, des démarrages fulgurants ! Enallagma civile mâle.



 Contre-jour.


1 oct. 2017

Rares Strios ?


Sympetrum striolatum
Common Darter

Dire qu'il est rare cette saison est sans doute exagéré, mais en référence
aux années précédentes il est de toute évidence moins présent, beaucoup moins,
et cela vaut aussi pour son collègue S. sanguineum. La cause ? A mon avis
et à mon niveau local, la sécheresse printanière puis estivale ont tari beaucoup
de mares ou de fossés d'où il émerge habituellement... Les gels de fin avril
ont peut-être aussi été un paramètre important... Ajoutez quelques fauchages
de berges intempestifs ou autres rati(dé)boisages d'orées...
Mais n'oublions pas ceux qui sont là, voici une petite récolte du mois d'août...
Avec comme assez souvent un invité surprise sur la 3,
mais qui ne semble pas compromettre

l'ardeur de ce couple...











Morikan